Office du Tourisme de la Vallée de la Sauer - Accueil Office du Tourisme de la Vallée de la Sauer - Home
 
documentationBrochures plan de situationL'office de tourisme
Actualités
08/12/2017
Ouverture des restaurants pendant les fêtes
24/11/2017
Agenda de Noël
12/10/2017
Noël au Pays des Mystères
fin actualités
Rechercher :

Tapez votre recherche :


Nos églises remarquables

Eglise de Langensoultzbach

Adresse : 77 rue Principale - Langensoultzbach 67360
Tél. : 03 88 09 31 01
Mail : maire.langen@wanadoo.fr

eglise

Située sur une hauteur au milieu du village, l'église néo-romane de Langensoultzbach domine la vallée. A l'arrière de l'édifice, une ancienne chapelle accueille l'exposition 'Dieux et déesses et sanctuaires des Vosges du Nord'. Elle présente la période de l'indépendance gauloise, la mythologie et le temps où les Vosges du Nord étaient intégrées à l'empire romain. A voir également : le musée gallo-romain et les stèles funéraires (XIXe et XXe s.)

Eglise de la Paix (1870)

Adresse : 15 rue Principale - Froeschwiller 67360
Tél. : 03 88 09 40 85
Mail : 2828.monique@orange.fr

eglise

Vous, vous trouvez dans la troisième église protestante en cet endroit. En 1552, le fondement de la première église protestante en Alsace fut posé en ce lieu par le comte Cunon Eckbrecht de Durckheim, dont la famille habita le château de Froeschwiller jusqu'à la première guerre mondiale. Lorsque cette première église devait succomber, non pas aux destructions d'une guerre, mais à l'usure du temps, une nouvelle église fut construite et inaugurée en 1846. Elle ne devait cependant pas rester debout bien longtemps, car en juillet 1870 éclata comme un coup de foudre, cette guerre franco - allemande qui devait causer tant de deuils et faire couler tant de larmes en France comme en Allemagne. Une armée française sous les ordres du général Mac-Mahon, qui avait prise position sur le plateau de Froeschwiller, fut attaquée par une armée allemande, supérieure en nombre et en armement, commandée par le Kronprinz de Prusse. Pour couvrir la retraite, après une résistance héroïque, le général français donna l'ordre à ses cuirassiers de se sacrifier. Le gros de l'armée put ainsi se retirer, tandis que les cuirassiers (dit de Reichshoffen) qui perdirent entre un quart et la moitié de leurs effectifs, écrivirent de leur sang une page de l'histoire de France. Pendant cette bataille, l'église de Froeschwiller fut incendiée, mais un officier supérieur allemand consola les habitants en leurs disant : ?? Laissez la brûler !. après la guerre nous la reconstruirons ??. Comme plusieurs plans de constructions avaient été présentés, il fallut attendre l'année 1872 avant de pouvoir commencer les travaux. Pour l'église protestante, ce fut finalement le plan de l'architecte Winkler de Strasbourg qui fut retenu. Il prévoyait un édifice dans le plus pur style gothique, mais ce ne fut que le 30 juillet 1876 que l'église put être inaugurée. Vers la fin de la deuxième guerre mondiale notre église fut, hélas, gravement éprouvée par les combats. L'autel fut renversé, et tous les vitraux détruits ou gravement endommagés. Ce fut une longue ?uvre et une lourde tâche pour la paroisse de restaurer les vitraux, ce laborieux travail a été men? à bien par le maître vitrier Bischoff. L'église de la paix reste, telle que nous la voyons, un souvenir de l'histoire passée si souvent sanglante, mais elle est aussi un signe de l'espoir qu'un avenir meilleur pourra continuer à approfondir les relations pacifiques entre les pays, et j'en termine en souhaitant que ce jour du centenaire de l'inauguration de notre église soit pour nous tous un jour de paix et de joie